MENU

Rivalités Division Centrale | Des rivaux de longue date et un clash entre les meilleures formations

QMJHL

 

La Division Centrale de la LHJMQ forme un groupe spécial. Avec les deux équipes les plus proches géographiquement parlant et trois franchises qui datent de plusieurs décennies, les batailles que se livrent ces quatre formations se comparent pratiquement à des droits de passage. Cette semaine, de l’huile sera jetée sur ces feux alors que le Week-end de la Rivalité s’amène dans la LHJMQ.

Drummond ou Victo? Quelle « ville » l’emportera?

On pourrait pratiquement écrire un livre sur la rivalité qui existe entre les Tigres de Victoriaville et les Voltigeurs de Drummondville. Peut-être même une série de livres. C’est ce que 31 années, six affrontements en séries éliminatoires et plus d’un mois de publications Twitter peut provoquer. Dès vendredi soir à Victoriaville et samedi après-midi à Drummondville, on recommence le tout à nouveau.

Le départ de la saison des Tigres est plutôt lent en 2019-2020, la formation n’ayant remportée que deux de ses 11 premiers matchs à l’aube des rencontres de cette semaine. Malgré tout, plusieurs importants morceaux de l’équipe qui s’est taillée une place dans les quarts de finale de la Coupe du Président l’an dernier sont encore en place. Ceci inclus le duo russe de Mikhail Abramov et Egor Serdyuk, ce dernier ayant marqué six buts en sept rencontres cette saison. En défensive, le groupe possède aussi son lot de talent avec le défenseur de deuxième année Sean Larochelle et le gardien de la deuxième Équipe d’étoiles de la LHJMQ l’an dernier, Tristan Côté-Cazenave. Par contre, l’équipe alloue présentement une moyenne de quatre buts contre par match, ce qui ne lui permet pas de connaître beaucoup de succès.

Pendant ce temps à Drummondville, les Voltigeurs ont débuté la saison en surpassant largement les attentes de plusieurs. Se retrouvant solidement au quatrième rang de l’Association Ouest, le club trouve des façons de remporter ses matchs et ce malgré l’absence de plusieurs joueurs d’importance qui avaient permis à l’équipe de remporter 52 rencontres lors de la saison régulière de 2018-2019. Trois vétérans de cette formation – les centres Xavier Simoneau et Rémy Anglehart ainsi que l’ailier Dawson Mercer – mènent la charge offensivement alors que la brigade défensive qui ne possède que deux vétérans en Thomas Pelletier et Mathieu Charlebois continue de trouver son chemin. Bien que le résultat ne soit pas toujours élégant, l’approche des Volts a portée fruit car l’équipe est actuellement sur une séquence de cinq victoires consécutives.

Il n’y a probablement pas une autre équipe dans la ligue qui aimerait stopper l’élan des Voltigeurs plus que les Tigres. Et pour la formation de la région des Bois-Francs, cette opportunité ne pouvait venir à un meilleur moment.

Shawinigan ou Sherbrooke, qui poursuivra sa lancée?

À l’inverse de ses adversaires de Drummondville, la formation du Phoenix de Sherbrooke a quant à elle entamée la saison avec des attentes élevées. Et elle a plus que répondue à l’appel. La meilleure équipe de la ligue entrant dans le Week-end de la Rivalité, le Phoenix n’a perdu qu’une seule fois en temps règlementaire cette saison et est demeuré au-dessus de ses compétiteurs. Avec cinq joueurs possédant une moyenne d’un point par match, incluant le choix de premier tour des Penguins de Pittsburgh en 2019 Samuel Poulin et le vétéran Alex-Olivier Voyer, en plus du départ canon du gardien slovaque Samuel Hlavaj, le Phoenix démontre de belles choses des deux côtés de la rondelle.

Ce qui s’est avéré être une surprise est l’une des équipes qui les pourchasse de près.

Il s’agit des Cataractes de Shawinigan. Les gagnants de 14 matchs sur 68 lors de la saison régulière 2018-2019, les Cataractes ont déjà triomphé à sept reprises dans leurs dix premiers duels de cette année. Mené par un départ surhumain du gardien Antoine Coulombe cette saison, ce groupe s’est retrouvé dans six matchs avec un ou deux buts d’écart en ce début de campagne et les a tous remportés. L’offensive passe largement par celui qui avait été réclamé au troisième rang du Repêchage LHJMQ, Mavrik Bourque. Épaulé par un groupe qui inclus la sélection des Coyotes de l’Arizona Valentin Nussbaumer, Xavier Cormier et le joueur recrue russe Vasily Pnomarev, les Cataractes représentent une des belles histoires des premières semaines de la saison.

Même si c’est deux organisations ne possèdent pas une riche histoire entre eux – elles se sont rencontrées une seule fois en séries depuis que le Phoenix s’est joint à la ligue en 2012 – la rivalité entre les Cataractes et les solides formations antérieures de Sherbrooke est tout de même très présente. Avec ces deux clubs connaissant une tendance à la hausse en 2019-2020, ce week-end pourrait faire naître une animosité qui se cache depuis trop longtemps.

plus de nouvelles
Plus que 11 jours !
Il y a 22 heures
Tour du chapeau pour le capitaine !
Il y a 3 jours
Match hors-concours #4 : alignement
Il y a 3 jours
Jour de match : le calendrier préparatoire se poursuit à Blainville-Boisbriand
Il y a 3 jours
17 jours avant le début de la saison
Il y a 7 jours
GAT vs SHE - Présaison : MATCH ANNULÉ
Il y a 1 semaine