MENU
Une récompense bien méritée pour Hugo Roy

 

Il existe de ces hockeyeurs pour qui le chemin semble facile. Ils franchissent et même sautent les étapes avec une aisance déconcertante sans jamais faire de pas vers l’arrière, et ils se retrouvent finalement dans les ligues majeures en un temps record. Ces joueurs, ce sont les Nathan MacKinnon, Auston Matthews et Connor McDavid de notre époque.

Puis à l’autre extrême, se trouvent ceux qui doivent bûcher dur pour chaque petite opportunité, et refaire leurs preuves sans arrêt. Lorsqu’on regarde du côté du Phoenix, le capitaine Hugo Roy est un excellent exemple de cette plus difficile réalité. L’ancien des Cantonniers a attendu jusqu’en sixième ronde en 2013 avant d’enfiler le chandail du Drakkar de Baie-Comeau, et n’y jouera que trois matchs avant de passer chez le Phoenix en tant que « pièce complémentaire » dans une transaction mettant surtout en vedette l’attaquant Simon Desbiens et le défenseur Alexis Vanier.

Aujourd’hui, Roy est bien évidemment le seul joueur toujours actif parmi les trois. Desbiens a quitté le hockey après 24 matchs à Baie-Comeau et Vanier ne jouera que 49 matchs sur deux saisons à Sherbrooke notamment en raison de blessures. Il passera ensuite par l’Armada pour un match avant de clore son stage junior à Charlottetown.

Pendant ce temps, le jeune homme de Cookshire, alors âgé de 17 ans, roulera tranquillement sa bosse. Il terminera la saison 2014-2015 avec sept matchs dans l’uniforme bleu et beige, jouant le reste de la saison pour Pascal Rhéaume et les Cougars de Champlain. Il y récoltera 49 points en 48 parties.

Hugo décrochera finalement un poste régulier dans la LJHMQ à 18 ans, disputant toute la saison à Sherbrooke et y récoltant 12 buts et 19 points dans un rôle de support. Il n’avait toutefois aucun poste garanti pour la saison suivante alors que l’équipe venait de décevoir avec une quinzième place au classement et que d’importants changements avaient été amorcés par Jocelyn Thibault.

Force est d’admettre que le Phoenix n’a pas eu le choix de faire une place au #13 la saison dernière. Explosif dès le début de la campagne, il ne prendra que 16 matchs avant d’établir un nouveau sommet personnel avec 20 points, et il ne sera blanchi de la feuille de pointage que quatre fois lors des 19 premières parties. Il cumulera finalement 60 points en 68 parties, inscrivant au passage 34 buts soit cinq de plus que Julien Pelletier et Anderson MacDonald.

Malgré l’amélioration frappante du centre droitier, les chances étaient faibles de le voir appelé lors du repêchage de la LNH le mois dernier notamment en raison de son âge. Il s’est toutefois mérité une invitation au camp de développement de l’Avalanche du Colorado en compagnie de son coéquipier chez le Phoenix, Thomas Grégoire. Voici donc une opportunité rarissime pour un attaquant qui n’a obtenu son poste permanent qu’après son troisième camp dans le circuit Courteau.

« J’étais vraiment content de recevoir l’invitation! J’avais hâte de voir ce qui se passerait après le repêchage et je n’ai pas hésité une seconde quand j’ai reçu l’offre. En plus, le fait d’être avec Tom pour le voyage m’aura mis un peu plus à l’aise », se réjouit-il.

Les joueurs étaient soumis à des conditions beaucoup plus exigeantes que celles des dernières semaines, mais il n’a pas été difficile d’aller chercher de la motivation.

« On se levait vers 6:00 et on revenait à l’hôtel vers les 20:00, parfois un peu plus. On avait trois séances d’entraînement par jour, chacune très différente de l’autre. La première était axée sur le patin, la deuxième se faisait par groupes de positions, et la dernière était plus traditionnelle. C’est vraiment spécial de voir à quel point tout est calculé au quart de tour! Et quand tu vois des gars comme Joe Sakic et Adam Foote graviter autour et t’encourager, c’est très satisfaisant », se rappelle le capitaine des Oiseaux.

Avec son statut de joueur de 20 ans, les objectifs de l’estrien sont clairs lors du camp des recrues de l’Avalanche, lui qui cherche à se tailler un poste dans un club-école la saison prochaine. N’en déplaise aux partisans, il est bel et bien possible de le faire sans avoir été repêché, un bon exemple étant le cas Liam O’Brien en 2014-2015.

« Je veux surtout me tailler un poste en haut. Je sais qu’avec le camp que j’ai eu, j’ai mis les chances de mon côté et je laisse le reste à mon agent. Je ne vais pas me plaindre non plus si je retourne avec le Phoenix, je sais que l’Avalanche gardera un œil sur moi et pourra toujours m’offrir un contrat en cours de saison, ou une autre équipe », entrevoit Roy.

Et s’il doit terminer son stage junior à Sherbrooke, le capitaine du Phoenix est très optimiste de voir son équipe surprendre. En compagnie des frères Poulin, de Zachar, Alexeyev, MacDonald et Peach, le Phoenix ne devrait avoir aucune difficulté à marquer des buts.

« On garde pratiquement le même noyau, mais les recrues vont pousser tout le monde à se dépasser pour conserver son poste. Nous [les vétérans] sommes tous en contact depuis la fin de la saison et nous avons confiance de voir le Phoenix enfin dépasser les attentes. Je ne crois pas non plus qu’il y aura de superpuissance comme les Sea Dogs de l’an dernier ou d’équipe qui va perdre 50 matchs car le talent sera bien réparti », analyse le plus récent gagnant du trophée Frank-J.Selke, remis au gentilhomme par excellence de la ligue.

Seul joueur à avoir gagné plus de 1000 (1046/1840) mises au jeu en 2016-2017, le centre de 182 lbs a de plus hâte d’enfiler les vêtements chauds pour affronter les Voltigeurs en plein air au mois de janvier prochain, alors que le Phoenix se déplacera à la Patinoire Victor-Pépin de Drummondville à l’occasion de la deuxième classique hivernale de la LHJMQ.

« Les boys et moi on était au courant de rien et quand c’est sorti, on s’en est tous parlé et tout le monde est excité! On a bien hâte de voir ce que ça va donner! Je jouais Junior AAA lors de la première édition à Saint-Tite et je me rappelle à quel point c’était incroyable, et j’espérais pouvoir un jour vivre l’expérience », s’emballe le Cookshirois.

plus de nouvelles
Fermeture du bureau administratif et de la boutique
Il y a 47 minutes
Suivez le Phœnix grâce aux voyages sportifs !
Il y a 2 jours
Le Phœnix tient son nouvel entraîneur des gardiens !
Il y a 7 jours
Le Défi Repêchage, un recrutement payant !
Il y a 1 semaine
Luke Green plus affamé que jamais
Il y a 1 semaine
Avis aux abonné(e)s
Il y a 1 semaine