MENU
Un repêchage payant pour le Phoenix

Disposant de deux choix dès le premier tour au repêchage 2017 de la LHJMQ, le Phoenix en a profité pour ajouter des éléments de qualité à son effectif. Les Oiseaux quitteront les Maritimes avec 13 nouveaux hockeyeurs, dont plusieurs ont la chance de s’établir en Estrie dès la saison prochaine.

Sherbrooke a fait usage du deuxième choix au total pour ajouter un membre à sa famille, dans tous les sens du terme. Invité par l’équipe à monter sur le podium, Nicolas Poulin a accueilli son petit frère Samuel en lui remettant le chandail bleu et beige.

«C’est un grand jour pour notre famille. On était bien au courant que les probabilités étaient extrêmement hautes que ça arrive mais c’était tout de même un grand soulagement d’entendre la confirmation. Quand je suis arrivé devant Nic sur le podium, j’étais tellement excité! Je sais très bien que c’est un moment totalement unique, et j’ai vraiment apprécié cette marque d’attention du Phoenix», de dire le talentueux attaquant.

Samuel arrivera au camp en terrain connu, lui qui rejoindra aussi son parrain Jocelyn Thibault. Malgré les liens qui le joignent à l’organisation, il ne s’attend à aucun traitement de faveur.

«L’adaptation sera plus facile, c’est certain, mais la LHJMQ est une ligue sérieuse et je devrai travailler pour gagner la confiance de tout le monde. C’est certain que c’est trippant, mais je veux vivre mes propres expériences à Sherbrooke», rassure-t-il.

Protocole oblige, les Oiseaux ont reçu en entrevue l’ancien des Vikings de Saint-Eustache vendredi. Parole de Samuel Poulin, cet entretien ne l’a pas trop épuisé!

«Je connaissais quelques personnes alors disons que c’était assez cool pour moi! Je n’étais vraiment pas stressé, contrairement à d’autres rencontres», de sourire le joueur de 6’00.5″

Quelques moments plus tard, le Phoenix a mis le Harbour Station sur le bout de son siège en demandant un temps d’arrêt avant la onzième sélection. Le club a finalement gardé son choix pour jeter son dévolu sur Bailey Peach, un rapide attaquant natif du patelin de Sidney Crosby, Cole Harbour en Nouvelle-Écosse.

«Je suis un attaquant très rapide qui a un flair pour le filet adverse. Je suis un bon marqueur, surtout grâce à ma capacité de décocher rapidement et dans plusieurs positions. J’aime bien me comparer à Dylan Larkin des Red Wings pour ces raisons», explique le meilleur buteur du dernier Défi Gatorade.

Bailey rejoint un bon ami à Sherbrooke, soit Evan MacKinnon. L’ancien des Huskies lui a grandement vanté la région et l’organisation, ce qui l’a convaincu d’ajouter les Birds à une courte liste d’équipes pour lesquelles il accepterait de chausser les patins.

«Macky m’a dit qu’il adorait la ville et que le Phoenix se dirigeait vers quelque chose de très excitant. J’aurais été à l’aise de jouer pour quelques équipes des Maritimes, mais très peu de formations au Québec m’offraient un environnement aussi complet que Sherbrooke. La langue est aussi importante, et il y a des écoles anglophones bien reconnues là-bas», pense Peach.

 

La relève de Fitzpatrick et Cregan

Avec deux gardiens de 19 ans dans ses rangs, le Phoenix a fait usage du 39e droit de parole sur un gardien, Thommy Monette pour préparer la relève. Le volubile jeune homme arrivera au camp avec l’objectif de se faire un poste rapidement dans la LHJMQ grâce à sa capacité de briller lors des moments importants.

«Je suis un gardien qui est à son meilleur lorsque l’enjeu est encore plus élevé. Je suis un battant et je réussis souvent des arrêts assez spectaculaires! J’ai aussi un bon gabarit alors je prends beaucoup de place dans mon filet, sans compromettre la précision de mes déplacements et ma vitesse d’éxécution», illustre celui qui a comme modèle Carey Price.

Puis en septième ronde, c’est vers Thomas Sigouin que s’est tourné le Phoenix. Ce gardien a beau être plus petit de stature, il ne manque toutefois pas de détermination.

«Je suis un passionné et un fier compétiteur. Je travaille toujours plus fort que les autres, je carbure aux défis et je laisse rien me décourager. Peu importe combien il y aura de gardiens au camp, j’arriverai là avec l’objectif de leur forcer la main afin de me faire une place bientôt», se décrit-il.

 

Du renfort à la ligne bleue

Les défenseurs Alexandre Joncas (57e choix) et Jonathan Prévost (101e choix) viendront ajouter de la profondeur à la ligne bleue sherbrookoise pour les prochaines années. Au 125e choix, c’est un ami de Peach, Hunter Martin, qui s’est dirigé à la table des Birds.

Joncas se décrit comme un défenseur polyvalent. Classé un peu plus loin selon la liste de la centrale, il voit la décision de Thibault de le choisir plus tôt comme une excellente nouvelle.

«Ça prouve qu’ils ont confiance en moi! Je peux aussi bien adopter un jeu physique que contribuer sur 200 pieds. J’ai une bonne vision du jeu, mais je veux améliorer mon patin et m’habituer à lancer plus souvent au filet», croit-il.

Quant à Prévost, sa sélection par le Phoenix était le meilleur dénouement possible. Il avait la ferme impression que si la chance se présentait pour l’équipe de le repêcher, elle n’hésiterait pas à capitaliser.

«Ça fait depuis le début de la dernière saison que je pense à ce repêchage. Dès ma première rencontre avec Jean Gagnon, j’ai su que cette équipe serait parfaite pour moi. Mon coéquipier Nathaël Roy aussi appartient au Phoenix alors ce sera agréable de se retrouver au camp».

Hunter Martin sort d’un moule bien différent que les autres défenseurs choisis. Il n’hésite pas à bousculer et plaquer lorsque l’occasion se présente, et sait se servir de son gabarit pour compléter des jeux. Il sait toutefois que ce style de jeu vient avec des risques, et il doit apprendre à mieux les gérer.

«Je dois apprendre à mieux me positionner dans ma zone, et éviter de me faire surprendre en ratant une mise en échec, par exemple», résume le gaillard de 6’02”.

 
Des additions de profondeur

Les avants Jérémie Rainville (R9 – #146) et Samuel Grégoire (R10 – #181) des Cantonniers de Magog se retrouveront au camp du Phoenix, alors que les défenseurs Christophe Morissette (R9 – #147, Collège Claretain) et Marc-Antoine Pépin (R10 – #175, Collège Marie-de-l’Incarnation) ont aussi été appelés à la table du Phoenix.

Pour ce qui est des joueurs américains, on tentera de convaincre le centre Ian Carpentier (R13 – #219, Boston Bruins U16) et le défenseur Linden Alger (R14 – #237, Boston Bandits U16) de traverser la frontière. Jocelyn Thibault indique que les premiers contacts avec ces joueurs auront lieu dans les prochaines semaines.

 

plus de nouvelles
Premières coupures chez le Phoenix
Il y a 2 jours
Résumé du jour 3: L'Armada remporte le Challenge des recrues!
Il y a 2 jours
Horaire de la semaine du Phoenix!
Il y a 2 jours
Jour 2 du Challenge des recrues: Le Phoenix passe en finale!
Il y a 2 jours
Résumé de la première journée au Challenge des Recrues de Bishop's!
Il y a 3 jours
2017-08-18 - Challenge des Recrues
Il y a 4 jours